Stoppez les appels commerciaux sur vos smartphones français dès maintenant!


Le démarchage téléphonique est un problème omniprésent qui perturbe la vie quotidienne de nombreuses personnes. Selon les données de l’UFC-Que-Choisir, presque la moitié de la population française continue d’être harcelée par des appels de démarchage chaque jour.

La colère des Français contre le démarchage téléphonique

Les appels des démarcheurs téléphoniques sont de plus en plus nombreux et agaçants pour les citoyens. Mehdi Canli, par exemple, se plaint d’être contacté trois fois par semaine, et il considère cela comme une forme de harcèlement. Il estime qu’on lui impose des services qu’il n’a pas demandés, et cette situation est devenue insupportable pour de nombreux Français.

Un problème récurrent

Gregory Caret, directeur de l’Observatoire de la consommation à l’UFC-Que-Choisir, explique que le problème du démarchage téléphonique est très répandu. Selon lui, il est quasiment impossible de bloquer tous les numéros de démarcheurs, ce qui rend la situation encore plus stressante pour les consommateurs. Il critique le cadre de la loi qui est trop permissif, laissant les entreprises libre d’abuser de cette méthode de prospection. Ainsi, avec le grand nombre d’entreprises intéressées par le démarchage, il est fort probable que les citoyens soient dérangés de façon récurrente, voire quotidienne, par ces appels non sollicités.

Une irritation généralisée

La situation n’est pas sans conséquence sur le moral des Français. En effet, 97% d’entre eux sont irrités par le démarchage téléphonique. Cette pratique agressive et envahissante ne laisse que peu de répit aux citoyens, les poussant à chercher des solutions pour se protéger contre ces appels incessants.

Des mesures à prendre

Face à cette grogne généralisée, il devient crucial pour les autorités et les entreprises de trouver des solutions pour limiter et encadrer le démarchage téléphonique. Les consommateurs demandent un cadre plus restrictif et des mesures concrètes pour les protéger de ces sollicitations intempestives. Il est temps de mettre en place des règles plus strictes pour assurer un respect de la vie privée des citoyens et pour limiter l’omniprésence des démarcheurs téléphoniques dans leur quotidien.