Menace de départ chez OpenAI : l’IA en danger


Ils en demandent également le retour de Sam Altman, qui a été soudainement renvoyé par le conseil d’administration de l’entreprise.

Crise sans précédent chez OpenAI

La crise s’intensifie au sein de la société OpenAI, connue pour ses avancées dans l’intelligence artificielle générative. Les cadres dirigeants encore en fonction ont réclamé la démission de l’ensemble du conseil d’administration à la suite du limogeage surprise de leur directeur Sam Altman, et menacent de démissionner en masse si leurs demandes ne sont pas satisfaites.

Selon plusieurs médias, environ 500 des 770 employés d’OpenAI auraient également menacé de quitter l’entreprise si les administrateurs refusaient de renoncer à leur mandat. Cette situation met l’avenir de la société en péril, alors qu’elle est reconnue dans le domaine de l’intelligence artificielle depuis le lancement de ChatGPT.

Microsoft a également annoncé avoir recruté Sam Altman, actionnaire minoritaire d’OpenAI. Ce départ massif des employés et des dirigeants de haut niveau souligne l’ampleur de la crise qui secoue actuellement l’entreprise.

« Incompétence avérée »

La lettre adressée au conseil d’administration par les dirigeants signataires met en lumière le mécontentement général au sein de l’entreprise. Ils affirment que le renvoi de Sam Altman met en péril le travail accompli par les équipes d’OpenAI, accusant les administrateurs de manquer des compétences nécessaires pour superviser efficacement la société.

Parmi les signataires de la lettre, on retrouve des figures de proue telles que le numéro deux Brad Lightcap, la responsable technique Mira Murati et même le responsable scientifique Ilya Sutskever, qui est membre du conseil d’administration. Sa présence parmi les signataires laisse entendre qu’il aurait joué un rôle dans le limogeage de Sam Altman, ce qui soulève encore plus de questions sur la situation interne de l’entreprise.

Dans l’attente de voir comment la direction d’OpenAI réagira à ces revendications, il est évident que l’entreprise traverse une crise sans précédent qui pourrait avoir des répercussions majeures sur l’avenir de l’intelligence artificielle générative. La démission annoncée de cadres dirigeants et de nombreux employés est un signal inquiétant et il semble que des changements importants soient nécessaires pour pacifier la situation.