L’arrivée d’Omnéo : un nouveau concurrent pour la SNCF sur les lignes de TER en France


Alstom a récemment fabriqué de nouvelles rames qui seront utilisées par Transdev pour concurrencer la SNCF. Ces trains, qui appartiennent à la région PACA, devraient commencer à circuler entre Marseille et Nice à partir du 29 juin 2025. Ils offriront deux fois plus d’allers-retours quotidiens que les trains actuellement en service.

Transdev, le premier concurrent de la SNCF à exploiter une ligne de TER en France

Une avancée majeure a été réalisée le jeudi 23 novembre par Transdev, qui s’apprête à devenir le premier concurrent de la SNCF en France à exploiter une ligne de TER. La première rame de « Omnéo », un modèle de la famille Régio2N déjà commercialisé par Alstom, a été dévoilée. Elle est destinée à circuler entre Marseille et Nice à partir du 29 juin 2025.

Le train a été fabriqué sur le site Alstom de Crespin, près de Valenciennes. Il est composé de huit voitures, à un ou deux niveaux, et dispose de 350 places assises. La rame est accessible sans marches depuis le quai, équipée de prises et de wifi à bord, et promet d’être aussi performante qu’économique. Olivier Delecroix, responsable des ventes d’Alstom en France, déclare que cette rame est adaptée aux futures infrastructures, avec une capacité d’atteindre les 200 km/h, tout en offrant un système d’optimisation d’énergie permettant une réduction de la dépense énergétique par passager de plus de 20%.

Deux fois plus d’allers-retours quotidiens pour le même tarif

La région PACA, propriétaire des 16 nouvelles rames, a confié leur exploitation à Transdev pour 10 ans. L’opérateur s’est engagé à effectuer 15 allers-retours quotidiens sur la ligne Marseille-Toulon-Nice, soit le double de l’offre proposée par la SNCF, pour un tarif comparable et avec un taux de régularité de 97%. Renaud Muselier, président de la région PACA, trouve cet investissement justifié, mettant en avant l’augmentation prévue du nombre de voyageurs, passant de 3,5 millions à 5,5 millions.

Une organisation du travail plus souple

Transdev, fort de son expérience à l’étranger, notamment en Allemagne, met en avant une organisation du travail plus flexible que celle de la SNCF. Son PDG, Thierry Mallet, explique que les conducteurs de Transdev peuvent conduire les trains au dépôt et que les équipes de maintenance sont également habilitées à conduire des trains en cas de besoin. Cette méthode, appliquée en Allemagne, a permis à l’opérateur de gagner en efficacité, ce qu’il espère reproduire en France.

Cependant, seulement une trentaine de cheminots de la SNCF travaillant dans la région PACA ont manifesté leur intérêt pour un transfert vers Transdev, ce qui amènera l’opérateur à recruter et former 150 salariés supplémentaires pour assurer l’exploitation de la ligne Marseille-Nice, ainsi que l’entretien des rames d’Omnéo. Un centre de maintenance devrait ouvrir fin 2024 près de la gare de Nice pour répondre à ces besoins d’exploitation.