Intimidations mafieuses sur les chantiers du BTP à Grenoble : ça se passe en Isère


Dans le département de l’Isère, un certain nombre d’entreprises opérant dans le secteur du BTP ont été contraintes de faire face à des pratiques de racket et de manipulation, évoquant des méthodes dignes de la mafia. Cela a entraîné l’ouverture de plusieurs enquêtes, notamment à Grenoble, dans un contexte marqué par la peur et le silence imposé par la loi de l’omerta.

Fléau du racket dans les chantiers de rénovation urbaine à Grenoble

En ce moment, l’agglomération de Grenoble (Isère) est en plein essor avec de nombreux chantiers de rénovation urbaine. Cependant, certains de ces projets sont confrontés à des retards voire des arrêts. Dans le sud de la ville, un résident témoigne : « Ils ont commencé à un moment, et ils ont abandonné ». La raison de cet arrêt ? Les entreprises du secteur de la construction sont victimes de racket par des délinquants, fréquemment issus des quartiers environnants.

En première ligne, des salariés des sociétés de construction partagent souvent des récits similaires : des individus du « quartier » qui proposent leur aide au début du chantier en cas de « problème ». Selon un policier grenoblois, il s’agit d’un processus d’intimidation bien établi : « Ils se servent d’exemple de chantiers qui sont pillés, où il y a eu des vols d’outils », explique-t-il.

Un système mafieux

Parfois, l’objectif est de contraindre l’entrepreneur à embaucher tel ou tel société de gardiennage. L’ancien maire d’Échirolles (Isère) déclare également avoir été témoin à plusieurs reprises de tentatives de chantage. Selon le procureur de la République, à Grenoble, il s’agit d’un véritable système : « C’est un système mafieux qui est mis en place, parce qu’il y a des pressions, il y a des menaces, mais aussi parce qu’il y a de l’omerta », explique Éric Vaillant.

Le parquet de Grenoble encourage les chefs d’entreprise du secteur du bâtiment à porter plainte systématiquement. Malheureusement, depuis plusieurs années, faute de témoignages solides, les enquêtes judiciaires peinent à aboutir.