La « famzone » de Paris : ensemble pour des usages numériques responsables


L’objectif de la « famzone » installée sur le parvis de la Gare Saint-Lazare à Paris est de sensibiliser les parents et les enfants aux risques liés à l’utilisation excessive du numérique. Ce lieu a déjà accueilli 6 000 personnes dans le but de les informer et de les sensibiliser.

La « famzone » sensibilise les familles aux dangers des réseaux sociaux

Dans le cadre de la sensibilisation des familles concernant les dangers de l’utilisation des réseaux sociaux, une « famzone » aux couleurs d’Instagram a été mise en place jusqu’au dimanche 3 décembre à Paris, sur le parvis de la gare Saint-Lazare. Cette initiative fait suite à un partenariat avec plusieurs associations telles que E-enfance ou Génération Numérique.

Lors de leur visite à la « famzone », Chloé, 14 ans, accompagnée de Sarah, sa maman, a été accueillie par un questionnaire interactif. Ce dernier visait à évaluer les connaissances des participants concernant les bonnes pratiques sur les réseaux sociaux.

Éduquer parents et enfants sur les outils de protection en ligne

La sensibilisation à l’utilisation d’Instagram était assurée par des ambassadeurs qui ont détaillé les outils de protection disponibles. Cela incluait notamment le numéro gratuit 3018, conçu pour signaler le harcèlement en ligne. Les visiteurs de la « famzone » ont également été instruits sur la manière de masquer certains mots ou publications, afin d’éviter la visibilité de contenus inappropriés.

Une des problématiques soulevées est celle du déverrouillage des comptes restreints par les parents. Chloé a admis avoir effectué cette action par le passé, avant de reconnaitre qu’elle a appris des choses intéressantes grâce à la « famzone ».

Instagram met l’accent sur la protection des utilisateurs

Lors de cette rencontre, Chloé Réauté, responsable communication pour Instagram France, a souligné la mise en place du compte privé par défaut pour les mineurs qui s’inscrivent sur la plateforme Instagram. Des outils de renforcement des sécurités existantes ont été développés pour lutter contre le harcèlement en ligne, dans l’optique de prévenir les dérives potentielles.

Elle a également expliqué les fonctionnalités de supervision parentale dans les paramètres et la confidentialité qui permettent de mieux contrôler l’activité des adolescents sur la plateforme, afin d’assurer leur sécurité en ligne.

L’importance de la collaboration dans la lutte contre le harcèlement numérique

Chloé Réauté a souligné l’existence d’une véritable chaîne de responsabilité, impliquant les plateformes, les pouvoirs publics, les associations, les parents et les adolescents, dans la lutte contre le harcèlement en ligne. La mutualisation des efforts de tous les acteurs est ainsi essentielle pour lutter contre les contenus choquants sur internet et les réseaux sociaux.

Il est apparu clairement qu’il était urgent de travailler ensemble pour limiter les dérives, notamment en raison du constat alarmant de l’association Génération Numérique, selon lequel sept jeunes sur dix auraient déjà été exposés à des contenus choquants en ligne.