Découvrez les nouvelles mesures pour dynamiser le marché immobilier!


Pour dynamiser un marché en déclin, de nouvelles réglementations visant le crédit immobilier ont été avancées.

Les mesures gouvernementales pour relancer le marché de l’immobilier

Le ministère de l’Economie et la Banque de France ont pris des mesures visant à dynamiser un marché immobilier en difficulté. Ces ajustements ont été annoncés lors de la réunion trimestrielle du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) et visent à assouplir les règles encadrant le crédit immobilier.

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a déclaré qu’il avait proposé « trois ajustements techniques » qui sont qualifiés de « raisonnables » et qui ne risquent pas de mettre les ménages en situation de surendettement. Aucune des mesures prises ne devrait être une source de préoccupation pour les emprunteurs.

Un allongement de la durée maximale d’emprunt

L’une des mesures prises permet aux banques de déroger à la limite maximale de la durée d’emprunt, afin d’aller jusqu’à 27 ans, si des travaux prévus représentent au moins 10% du montant total de l’opération. Cela permettra aux emprunteurs de bénéficier d’une plus grande flexibilité dans les conditions d’emprunt, notamment pour des projets nécessitant des travaux significatifs.

Le HCSF a également décidé d’autoriser les établissements de crédit à exclure la charge d’intérêt associée aux prêts relais dans le calcul du taux d’effort. Cependant, le montant du prêt relais ne devra pas dépasser 80% de la valeur du bien vendu. Cette mesure vise à faciliter l’accès au crédit pour les emprunteurs ayant recours à un prêt relais.

Enfin, les banques disposeront de davantage de flexibilité pour déployer leur quota d’exceptions. Elles pourront temporairement dépasser la limite de 20% sur un trimestre, à condition de retomber en dessous de ce seuil en comptabilisant les deux trimestres suivants. Cette mesure vise à offrir plus de souplesse aux établissements de crédit dans la gestion de leurs ressources.

Ces mesures gouvernementales visent à relancer le marché de l’immobilier et à favoriser l’accès au crédit pour les ménages français, dans un contexte de ralentissement de l’activité économique. Elles sont le résultat d’une collaboration entre le ministère de l’Economie et la Banque de France dans le but de soutenir l’industrie immobilière et de stimuler la demande dans un marché moribond.