Le retour inattendu de Black Jack grâce à l’intelligence artificielle


Pour marquer le 50e anniversaire de « Black Jack », une nouvelle édition de cet épisode a été réalisée. Ce manga a été créé par Osama Tezuka, connu comme le père du manga moderne.

Un manga japonais mythique réalisé par intelligence artificielle

Un nouveau chapitre du manga populaire « Black Jack » de Osamu Tezuka, est sorti le mercredi 22 novembre au Japon. Ce nouveau chapitre a été publié 34 ans après la mort de Tezuka. L’IA a aidé à sa création. Tezuka (1928-1989) est considéré comme le père du manga moderne. Il a joué un rôle clé dans l’évolution du manga avec ses intrigues complexes et ses dessins originaux.

Le nouvel épisode de « Black Jack » a été publié dans l’hebdomadaire « Shonen Champion » sorti mercredi pour célébrer le 50e anniversaire du manga. L’éditeur Akita Shoten a déclaré dans un communiqué que « Pour cette œuvre, l’IA et les humains se sont associés pour lancer un humble défi à Osamu Tezuka, le dieu du manga. »

« L’IA a été un bon partenaire et un assistant dans la création de ce manga. Mais elle ne peut pas lire et apprécier ce manga elle-même. Nous espérons que vous le lirez », a ajouté l’éditeur. « Black Jack » conte les aventures d’un chirurgien de génie effectuant des opérations sans licence officielle, et se vendant à prix d’or tout en soignant gracieusement les plus défavorisés. Ses 25 tomes se sont vendus à quelque 147 millions d’exemplaires dans le monde, selon le site spécialisé Mangazenkan. Le nouvel épisode raconte l’histoire d’une patiente victime de complications après l’implantation d’un cœur artificiel.

Pensé par l’IA, illustré par les hommes

L’histoire a été écrite et l’apparence des personnages élaborée par une équipe de chercheurs et d’artistes utilisant le modèle de langage GPT-4 et le générateur d’images Stable Diffusion utilisant l’intelligence artificielle. Les illustrations finales sont l’œuvre de dessinateurs humains. Makoto Tezuka, le fils du mangaka à l’origine du projet, a déclaré à des médias japonais : « Je sais que ce projet ne ravira pas tout le monde, mais j’espère qu’il nourrira la discussion sur les applications créatives de l’IA. »

Le premier manga entièrement créé par une IA au Japon, intitulé « Cyberpunk: Peach John », est sorti en mars, suscitant des inquiétudes parmi les puristes et soulevant des préoccupations concernant l’emploi et le respect des droits d’auteur dans une industrie pesant plusieurs milliards de dollars. L’auteur de « Cyberpunk: Peach John », connu sous le nom de plume Rootport, avait déclaré qu’il n’avait « absolument aucun » talent pour le dessin, expliquant qu’il lui avait fallu seulement six semaines pour réaliser cette œuvre en couleurs de plus d’une centaine de pages.