L'O.M.F réunie en Assemblée Générale avant les fêtes de fin d'année

Le 06/12/2020 à 18:32 0

Dans La MicroFrancophonie

Comme très régulièrement, après avoir réuni le Conseil de l’Organisation de la MicroFrancophonie, le Secrétaire Général Olivier Touzeau convoque l’Assemblée Générale afin de traiter des sujets à l’ordre du jour.
L’atmosphère est tendue ce 5 décembre 2020 lorsque l’Empereur d’Angyalistan ouvre la séance, avec plusieurs candidatures à examiner ainsi que l’attribution d’une médaille.

Lochaber et Glencoe : le verdict de l’organisation…

La première micronation à avoir candidaté pour entrer à l’O.M.F est Lochaber et Glencoe (de son nom complet « Principautés-Unies de Lochaber et de Glencoe »). Fondée en 2015, cet alter-Etat dirigé par le Prince Yannick Douai-Desse se décrit comme une entité défendant les valeurs monarchiques, de la nature mais avant tout des droits des personnes qui se veulent libres. Une présentation qui n’a pas convaincue les membres du Conseil de la MicroFrancophonie puisque cette proposition de candidature a été rejetée, et ne pourra donc être présentée à l’Assemblée Générale. En cause très certainement, de nombreuses « Fake News » relayées par son gouvernement ainsi qu’une organisation se reposant, pour les membres du Conseil, trop sur la « religion ».
Il est cependant rappelé à titre informatif que toute nation a de plein droit, la possibilité de se présenter une seconde fois pour entrer à l’O.M.F, une fois que les conditions d’entrée sont toutes respectées.
Courrier Micronational en tant qu'organe de Presse, ne peut qu'encourager les Principautés-Unies de Lochaber et de Glencoe à corriger les différents points soulevés par les Membres du Conseil, afin de pouvoir à terme, candidater de nouveau et intégrer cette prestigieuse organisation !


Durant cette séance de l'Assemblée Générale de la MicroFrancophonie, très certainement la dernière de l'année, les micronations membres ont également émis le souhait de rejeter la candidature d'un autre alter-état, dont le nom a souhaité être gardé confidentiel, ne respectant pas pour elles, pour l'instant, les conditions optimales d'entrée à l'OMF.
Les détails des débats ayant lieu durant les séances n'étant pas publics, et nos sources ne souhaitant pas divulguer d'informations compormettant l'intégrité de l'Institution, Courrier Micronational n'est pas en mesure de donner plus de détails quant à ces différents rejets.

… nuancé par l’intégration de deux nouveaux membres…

« L’Organisation est ouverte à toutes les micronations francophones et francophiles qui respectent ses valeurs et qui s’engagent à les promouvoir en commun. » - Charte établissant l’OMF, 2016


Au cours de l’Assemblée Générale, ont été présentées les deux candidatures de la Principauté de Ferthroy et de la République du Jaïlavera, toutes deux transmises par le Conseil après avoir reçues ses faveurs.
La Principauté de Ferthroy est une jeune micronation fondée en septembre 2019, basée sur le continent Asiatique et qui entretient depuis déjà quelques mois des relations pacifiées avec plusieurs membres de la MicroFrancophonie. Ayant fait valoir son désir de faire « rayonner la francophonie sur la scène micronationale », cette micronation semble avoir convaincu les membres de l’Assemblée Générale puisqu’elle a finalement approuvé son entrée.

La République du Jaïlavera, micronation communiste a elle aussi soumis sa candidature à l’organisation, et convaicant assez les membres de l'Assemblée, devient ainsi la 19e micronation à faire son entrée au sein de l’Organisation de la MicroFrancophonie depuis sa fondation il y a maintenant plus de 4 années. Un afflux de candidatures qui semble encourageant, montrant ainsi l’attrait que peut avoir cette entité au sein du monde micronational, au sein duquel les alter-états francophones sont très peu représentés.

… Et par l’attribution d’une médaille !

Malgré l’aspect sombre évoqué plus tôt, les membres de la MicroFrancophonie ont attribué à l’unanimité la Médaille Molière, fabriquée par le Neugraviat de Saint-Castin à M. Kévin Bougé, que Courrier Micronational avait eu l’immense privilège de pouvoir interviewer il y a moins d’un mois. Motif soulevé ? l’énorme apport apporté par ce francophile au monde micronational, mettant en place la première application mobile de localisation des Micronations.
Nous invitons chaque lecteur à lire l’article fait à ce sujet.
  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam