Disparition du duc d’Edimbourg : Les micronations lui rendent hommage

Le 11/04/2021 à 16:14 0

« C’est avec une profonde tristesse que ma famille et moi-même avons appris ce matin le décès de votre époux bien-aimé, Son Altesse Royale le prince Philip, duc d’Edimbourg ». Ainsi commence la dépêche officielle émise, en anglais, par les services du Prince de Bérémagne, à l’attention de Sa Majesté la Reine Elisabeth II.

Le 9 avril dernier, le Palais de Buckingham a transmis au nom de la Reine l’information selon laquelle son mari, le duc d’Edimbourg s’était éteint au Château de Windsor, à l’âge de 99 ans, seulement quelques mois avant son centième anniversaire.
Sans attendre, toutes les chaînes de télévision du monde se sont emparés de l’information avant de la rediffuser, bousculant des programmes entiers. Les réseaux sociaux faisant leur effet, il n’a pas fallu longtemps pour que la nouvelle arrive aux oreilles du monde entier. La publication Instagram de « theroyalfamily » (compte officiel de la monarchie britannique) annonçant l’évènement bat un record, avec près de 4 millions de réactions, pour une audience habituelle de 200 à 700 000.

Aussi rapidement, dans les Palais du monde entier, les équipes de communications s’affairent afin de communiquer le plus rapidement possible le soutien du maître des lieux à la Reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande, que l’on croyait, avec son époux, immortelle. Cette effervescence n’a bien évidemment pas épargné les cours micronationales. Le Prince d’Hélianthis a adressé ses « sincères condoléances à Sa Majesté la Reine », précisant que « les liens qui ont unis le Blayais à la Couronne anglaise sont forts et incarnent une histoire commune que nous nous devons d’entretenir ».
La République d’Europa, récemment touchée par un scandale à caractère d’espionnage a quant à elle, loué « sa force physique et mentale » ainsi que sa « conscience écologique ».
Le Royaume de l’Espoir, le Neugraviat de Saint-Castin, le Royaume de Legialle, la Principauté d’Aigues-Mortes entre autres ont également transmis aux services de la Cour du Royaume-Uni leurs condoléances et leurs attentions destinées à la Reine.
Dépassant les frontières, la sphère anglo-saxonne du monde micronationale a également communiqué en masse sur le décès du duc d’Edimbourg. Westartica a par exemple noté que le duc "parlait un allemand excellent, et adorait blaguer dans cette langue que peu comprenaient".

L’ensemble de la rédaction de Courrier Micronational transmet ses plus sincères condoléances à Sa Majesté la Reine ainsi qu’aux membres de la famille royale, ainsi que ses sentiments les plus sincères pour les encourager dans cette épreuve terrible.
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam