"Micronations" : L'appli-phare dédiée aux Alter-Etats

Le 08/11/2020 à 14:03 comment 0

folder_open Dans Toute l'Actualité

Dans un monde où les hautes technologies remplacent peu à peu les livres et autres sources habituelles de connaissance, Kevin Bougé, 42 ans, a décidé de remédier au problème de l’inventaire interminable des micronations dans le monde, via un moyen pratique, et mis à jour en temps réel…

Kevin Bougé : Portrait d’un développeur, l'histoire d'une App

Le 23 septembre 2020 apparaissait sur le Google Play et sur l’Apple Store, les deux centrales principales de téléchargement d’applications pour smartphones une application portant le nom de « Micronations », idée remontant à plusieurs mois, et répertoriant sur une carte du monde les entités alter-étatiques actives, sur propositions des Chefs d’Etat ou de simples citoyens, par le simple remplissage d’un formulaire électronique.

A ce jour, bon nombre de micronationalistes francophones, et anglo-saxons parlent de cette application comme étant actuellement un des meilleurs répertoire de micronations. Rien que sur le Play Store, (Android), ce petit utilitaire comptabilise plus d’une centaine de téléchargement.
C’est suite à ce succès que Courrier Micronational a souhaité interviewer M. Kevin Bougé sur sa création :

Courrier Micronational : « M. Bougé, tout d’abord, nos lecteurs souhaitent sans doute connaître un peu plus celui qui développe la principale application micronationale au monde pour smartphones : Quel âge avez-vous, quel est votre métier, ou habitez-vous, qu’est-ce qui vous a poussé vers le monde des micronations et autres Alter-Etats ? »

K. Bougé : « J’ai 42 ans, je suis ingénieur en informatique et j’habite à Prague. J’ai découvert le monde des micronations avec la principauté du Sealand. L’idée m’a attirée car l’auto-gestion est un concept présent dans ma vie depuis longtemps, j’ai été un squatteur politique dans mes jeunes années et je suis spécialiste de l’agilité aujourd’hui. En bref, l’agilité consiste à fonctionner en tribus en mettant en avant les interactions sociales, c’est de la décentralisation. On redonne de la responsabilité aux gens qui savent, aux gens qui font. »
Micronations : Le Logo de l'application
Portrait de Kevin Bougé
Courrier Micronational : « Quand vous est venue l’idée de créer un répertoire pour les micronations ? Et pourquoi ? »

K. Bougé : « L’idée vient de ma surprise de ne trouver aucune application sur les micronations ! Ensuite, en faisant des recherches, j’ai lu que le Grand-Duc Travis de Westarctica avait développé une application mobile mais qu’elle n’avait jamais vraiment vu le jour à cause des couts de production trop élevés. Je me suis dit que j’avais un rôle à jouer en tant que professionnel dans le domaine. Je voulais aussi montrer que les français peuvent briller dans les technologies. Au final, l’application m’a coutée un peu de temps (2 mois de développement), une licence Android et une licence Apple. Le serveur et la version web de l’application sont hébergés sur IBM cloud gratuitement. »

Courrier Micronational : « Etes-vous satisfait de l’utilisation qui en est faite actuellement ? »

K. Bougé : « Pour être honnête, je n’ai pas encore vraiment regardé l’utilisation qui en est faite. J’ai fait cette application sur mon temps libre alors que je finissais de travailler sur un gros projet dans mon entreprise. Je profite de mes vacances en ce moment. »

Courrier Micronational : « De vous à nous, avez-vous d’autres idées d’innovations qui sont à l’étude pour votre application ? »

K. Bougé : « Je tiens tout d’abord à remercier tous les acteurs de l’Organisation de la Micro-Francophonie pour le développement des fonctionnalités existantes. Et effectivement, après ma petite pause, j’aimerais ajouter d’autres fonctionnalités comme les ambassades sur la carte par exemple. Mais l’idée générale pour le futur serait d’ajouter plus de capacités de management informatique pour les micronations. Je me rends compte a quel point l’informatique peut être un frein pour la plupart des micronations et je souhaiterais les soutenir. »

Courrier Micronational : « Avez-vous été remercié par des Chefs d’Etats à ce jour ? »

K. Bougé : « Oui, les Chefs d’Etat de la Principauté de Bérémagne, de la République Autonome d'Europa, la Principauté d’Aigues-Mortes, du Grand-Duché de Flandrensis, l’Empire d'Angyalistan… Et j’en oublie, m’ont remercié. Je n’ai pas encore communiqué énormément sur l’application en dehors du monde francophone. »

Courrier Micronational : « Merci Kevin Bougé pour cette interview exclusive offerte à Courrier Micronational pour le deuxième article de son histoire qui, espérons-le, sera la plus longue possible, grâce à vous, beaucoup auront un regard nouveau sur le monde des micronations. »

Comment télécharger l'application ?

Pour les appareils fonctionnant sous Android:

Lien Google Play Store : Téléchargement

Pour les appareils fonctionnant sous IOS:

Lien Apple Store : Téléchargement
  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
expand_less